Couverture-15ANS-2-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-01-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-02-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-03-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-04-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-05-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-06-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-07-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-08-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-15-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-09-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-10-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-11-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-12-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-13-min.jpg
Couverture-TIMELINE-FR-14-min.jpg
Couverture-15ANS-2-min.jpg

15 ans d'histoire


15 ans d'histoire de la recherche au développement économique

SCROLL DOWN

15 ans d'histoire


15 ans d'histoire de la recherche au développement économique

Nous vous invitons à en apprendre davantage sur nos 15 ans d’histoire et, également, sur les grands succès que connaissent nos chercheurs grâce, entre autres, à un soutien indéfectible envers la communauté scientifique québécoise et à un financement stratégique qui s’est toujours inscrit dans une vision de recherche à long terme.
PARTAGEZ
Couverture-TIMELINE-FR-01-min.jpg

2000


2000


C’est parti ! Génome Québec est fondé en 2000

L’approbation du plan d’affaire en 2001 par Jean Rochon, alors ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie, donnera le feu vert à ce projet qui a conféré au Québec une longueur d’avance dans la recherche en génomique.

Couverture-TIMELINE-FR-02-min.jpg

2002


2002


John MacKay et Jean Bousquet, biologistes forestiers, lancent le projet Arborea

Aujourd’hui considéré comme une référence mondiale en génomique des arbres, ce projet contribue au développement durable de nos forêts.

Couverture-TIMELINE-FR-03-min.jpg

2003


2003


Le séquençage du premier génome humain est complété

À l’international, le séquençage du premier génome humain est complété, fruit d’une coopération scientifique impliquant plusieurs pays sur une période de 15 ans. Une révolution qui ouvre la porte à une meilleure compréhension du fonctionnement des êtres humains.


Ouverture du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill

Le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill ouvre ses portes et accueille ses premiers grands projets Génome Canada et Génome Québec. Ce Centre profite depuis à l’ensemble de la communauté scientifique et à l’industrie grâce à une expertise exceptionnelle et à des infrastructures à la fine pointe technologique. 

Couverture-TIMELINE-FR-04-min.jpg

2004


2004


Sous le leadership de Bartha Maria Knoppers et Tom Hudson, P3G est incorporé

Le Public Population Project in Genomics and Society (P3G), un organisme international à but non lucratif, vise à faciliter la collaboration entre les chercheurs du monde entier et les biobanques. Ce réseau d'experts de diverses disciplines partage ses connaissances pour soutenir la recherche permettant d'améliorer la santé des populations. 

Couverture-TIMELINE-FR-05-min.jpg

2005


2005


Le projet international HapMap publie le premier catalogue complet des variations génétiques humaines

Cette réalisation historique accélère la recherche de gènes responsables de maladies courantes. Des chercheurs québécois et le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill jouent un rôle clé dans ce projet depuis son lancement en 2002.


Le code génétique de la bactérie Clostridium difficile est percé

Ken Dewar et son équipe percent le code génétique d’une souche virulente de la bactérie Clostridium difficile. Responsable de diarrhées et de troubles intestinaux, C. difficile est un fléau mortel dans les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée au Canada. 

 

Couverture-TIMELINE-FR-06-min.jpg

2006


2006


Une découverte sur le virus du sida

Un nouveau point faible du virus du sida est identifié par l’équipe de Rafick-Pierre Sékaly. La découverte ouvre de nouvelles perspectives pour venir à bout de ce virus meurtrier.

Couverture-TIMELINE-FR-07-min.jpg

2007


2007


Création d'un registre de 22 000 donneurs génotypés

Génome Québec et Héma-Québec annoncent la création d’un registre de 22  000 donneurs génotypés. Le groupe sanguin de chaque donneur a été identifié afin de faciliter le dépistage de profils sanguins compatibles.


Mise sur pied du projet CARTaGENE

Le projet CARTaGENE entreprend de créer une banque de données et de matériel biologique afin de séquencer le code génétique de 40  000 volontaires québécois. Trois mois plus tard, la création d’une biobanque d’envergue internationale au Saguenay est annoncée dans le but d’entreposer et de gérer les échantillons biologiques recueillis. 

Couverture-TIMELINE-FR-08-min.jpg

2008


2008


Lancement du Centre d’excellence en médecine personnalisée

Génome Québec et l’Institut de Cardiologie de Montréal s’unissent pour créer le Centre d’excellence en médecine personnalisée. Le CEPMED utilisera les outils génétiques pour offrir aux patients des traitements sur mesure. 

Couverture-TIMELINE-FR-15-min.jpg

2009


2009


Découverte du gène responsable de la résistance à l’insuline

Le SRI1 est le premier gène connu pour influencer la manière dont l’insuline agit plutôt que la façon dont elle est produite. Cette découverte est le fruit d’une collaboration internationale incluant des chercheurs québécois.

Couverture-TIMELINE-FR-09-min.jpg

2010


2010


Migraine avec aura : une lueur d'espoir grâce à la génomique

L’équipe du Dr Guy A. Rouleau découvre un gène associé à une forme courante de migraine qui touche plus de six millions de Canadiens. Cette découverte ouvre des portes à l’exploration de nouvelles pistes de traitements. De quoi donner une lueur d’espoir aux malades.

Couverture-TIMELINE-FR-10-min.jpg

2011


2011


Percée majeure en génétique : cancer du cerveau chez l'enfant

La Dre Nada Jabado et son équipe trouvent deux mutations génétiques qui expliquent l’inefficacité des traitements traditionnels chez les enfants et adolescents atteints d’une forme de cancer du cerveau mortel. Ces mutations, observées dans d’autres cancers comme la leucémie, ouvrent de nouvelles pistes de recherche en matière de traitements.

Couverture-TIMELINE-FR-11-min.jpg

2012


2012


1000 génomes : un répertoire des variations génétiques humaines

Initié en 2008, le projet international 1000 génomes lève le voile sur les différences les plus subtiles qui existent dans l’ADN humain. Fruit d’une collaboration internationale, ce catalogue des variations génétiques humaines contient des informations précieuses pour comprendre la cause de nombreuses maladies.


Acidose lactique : de la découverte du gène au test de dépistage

Plus de 10 ans se sont écoulés depuis que Pierre Lavoie a enfourché son vélo pour faire connaître l’acidose lactique, dont le gène fautif a été identifié en 2003 par des chercheurs québécois. Aujourd’hui, un test génétique permet de dépister pour 20 $ cinq maladies différentes, ouvrant ainsi la voie à la prévention.

Couverture-TIMELINE-FR-12-min.jpg

2013


2013


Le Québec se démarque en médecine personnalisée !

C'est 60 % des sommes de cofinancement disponible au fédéral qui sont allouées aux 12 projets québécois retenus au concours en santé personnalisée de Génome Canada.


Découverte des « fautes d’orthographe » de l’ADN

Le professeur Jacques Simard découvre les «  fautes d’orthographe  » de l’ADN responsables du cancer du sein. Ce sont des variations dans le code génétique impliquées directement dans le développement de la maladie.


Le mégagénome de deux espèces d’épinette enfin décodé

Le code génétique de deux espèces d’épinette parmi les plus importantes au monde sur le plan économique n’a plus de secret pour les scientifiques. Des chercheurs canadiens et scandinaves ont effectué cette tâche ambitieuse grâce à des outils à la fine pointe de la technologie. 


Annonce d’un partenariat innovant entre le CHU Sainte-Justine et Génome Québec

Un centre intégré de génomique clinique pédiatrique est créé au CHU Sainte-Justine, une première au Canada. Sa mission  : améliorer le dépistage des maladies génétiques de l’enfant en vue d'offrir ou de développer des traitements adéquats.

Couverture-TIMELINE-FR-13-min.jpg

2014


2014


La génomique au service de l’économie et du développement durable

Le Québec remporte deux importants financements de projets de recherche dans le cadre du programme de partenariats pour les applications de la génomique (PPAG). Les projets visent à améliorer l’alimentation des porcs et de la volaille et à optimiser la production des fromages de grande qualité.

Couverture-TIMELINE-FR-14-min.jpg

2015


2015


Coup de coeur pour la génomique

Les équipes du Dr Guy Sauvageau et du professeur John MacKay font partie des 10 découvertes de l’année de Québec Science, avec un coup de cœur spécial pour les travaux du Dr Guy Sauvageau, choisis Découverte préférée du public par les lecteurs du magazine. Un mois plus tard, c’est Radio-Canada qui lui décerne le titre de scientifique de l’année 2014.

 

La bioremédiation pour une décontamination verte des sols

Les chercheurs B. Franz Lang et Mohamed Hijri proposent une approche innovante pour décontaminer des sites pollués en employant les plus efficaces associations de plantes, champignons et bactéries. Ce processus se nomme «  bioremédiation  ».

 

 

GenePOC lancera en 2016 la première machine « Nespresso génomique » pour le diagnostic des microorganismes

Michel G. Bergeron et son équipe du CRI, Patrice Allibert et  les équipes de GenePOC ont conçu un appareil portable pour tester, entre autres, les streptocoques et autres maladies infectieuses au point de service. Ce projet est le résultat d’une technologie développée au cours des dix dernières années permettant d'utiliser l'ADN pour accélérer l'identification de microbes en moins d’une heure – au lieu des 48 heures habituelles.

 
PARTAGEZ